jeudi 12 septembre 2019

Steeleye Span - Est'd 1969 (2019)

Steeleye Span Est'd 1969
Steeleye Span - Est'd 1969 (2019)

Pourquoi écouter ce disque ?

Peu connu du public français, Steeleye Span fête en cette année 2019 ses cinquante ans de carrière. Fer de lance du revival folk britannique de la fin des années 60, c'est un des derniers groupes de cet âge d'or encore en activité aujourd'hui, avec Fairport Convention. La chanteuse Maddy Prior est le dernier membre fondateur encore présent. Liam Genockey occupe le poste de batteur depuis la fin des années 80, tandis que les cinq autres musiciens sont arrivés durant la décennie en cours. Est'd 1969, leur vingt-troisième album studio, commémore comme il se doit cet anniversaire. Harmonies vocales divines, musiciens inventifs, mélange de tradition et de modernité, fables populaires où magie et passé historique se rejoignent sont autant d'éléments-clés de leur œuvre, toujours pratiqués avec le même professionnalisme et la même passion. Tel Janus, le dieu romain à deux têtes, Steeleye Span a conçu Est'd 1969 comme un pont entre le passé et l'avenir. Ce dernier se trouve incarné par la nouvelle génération avec, entre autres, Benji Kirkpatrick arrivé il y a deux ans, fils de John Kirkpatrick, ancien membre à la fin des années 70, ou Rose Kemp, auteure du dernier titre Reclaimed qui n'est autre que la fille de Maddy Prior et du bassiste historique du groupe Rick Kemp, parti en 2016 pour raisons de santé. La participation de Ian Anderson de Jethro Tull, à la flûte (Old Matron) évoque un passé glorieux. C'est lui qui avait produit en 1974 le fameux Now We Are Six sur lequel David Bowie avait fait une discrète apparition au saxophone. Avec January Man, réflexion sur le temps qui passe, la mémoire du regretté Tim Hart est célébrée. Membre fondateur de Steeleye Span, il interprétait déjà cette chanson dans les années 60, lorsqu'il formait un duo avec Maddy. C'est elle qui la chante ici, mais, étrangement, sa voix, plus basse, fragile, m'évoque celle de Gay Woods qui fut, à deux reprises, l'autre voix féminine du groupe. Contrairement à certains dinosaures, Steeleye Span ne sort pas un disque pour d'obscures raisons financières, mais juste pour le plaisir. Et cela s'entend. 

Musiciens

Maddy Prior : chant
Liam Genockey : batterie, percussions
Julian Littman : guitare, mandoline, claviers, chant
Jessica May Smart : violon, chant
Andrew ‘Spud’ Sinclair : guitare, chant
Benji Kirkpatrick : bouzouki, guitare, mandoline, banjo, chant
Roger Carey : basse, chant

Ian Anderson : flûte
Sophie Yates : clavecin 

Titres

01. Harvest
02. Old Matron
03. The January Man
04. The Boy and the Mantle (Three Tests of Chastity)
05. Mackerel of the Sea
06. Cruel Ship's Carpenter
07. Domestic
08. Roadways
09. Reclaimed

Aucun commentaire:

Publier un commentaire