Affichage des articles dont le libellé est Cathy Alexander. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Cathy Alexander. Afficher tous les articles

samedi 26 mai 2018

The Morrigan - A Midwinter Spell (2010)

The Morrigan A Midwinter Spell
The Morrigan - A Midwinter Spell (2010)

Pourquoi écouter ce disque ?

Depuis Hidden Agenda sorti en 2002, The Morrigan avait disparu des écrans radar. En 2010, le groupe constitué autour du noyau Colin Masson/Cathy Alexander se rappelle à notre souvenir avec cet EP quatre titres ayant comme thématique Noël et la saison hivernale. Le disque ne compte qu'un seul titre inédit, la reprise inspirée et psychédélique du chant traditionnel Good King Wenceslas. Masque, aux magnifiques harmonies vocales, ainsi que Dever The Dancer porté par la voix féerique de Cathy, sont tous deux extraits de l'album Masque (1998). L'instrumental aux couleurs pastorales Volta/Basse Danse/Volta, traversé par une guitare typiquement oldfieldienne, se trouve quant à lui à l'origine sur Hidden Agenda. Excellents ambassadeurs d'un folk progressif puisant son inspiration tant dans les airs anciens que chez leurs aînés du rock progressif (Camel, Mike Oldfield...), The Morrigan s'est construit une solide réputation au fil des années, même si sa renommée n'a jamais vraiment dépassé un cercle restreint d'initiés, ce qui est regrettable. 

Titres

01. Masque
02. Dever The Dancer
03. Volta/Basse Danse/Volta
04. Good King Wenceslas/The Doubting Page

vendredi 6 avril 2018

The Morrigan - Hidden Agenda (2002)

The Morrigan Hidden Agenda
The Morrigan - Hidden Agenda (2002)

Pourquoi écouter ce disque ?

Fondé au milieu des années 80, The Morrigan fait le lien entre le folk électrique naissant des années 60-70 de Fairport Convention ou de Steeleye Span, et le folk progressif à consonances celtiques des Mostly Autumn et Karnataka de la fin des années 90. Hidden Agenda, leur dernier album en date à ce jour, ne déroge pas à cette règle. Quatre ans après Masque, les cinq musiciens se sont retrouvés pour livrer ce petit bijou parsemé, en plus des styles déjà cités, de quelques éléments de jazz ainsi que de musique médiévale ou de la Renaissance comme la suite instrumentale Volta/Basse Danse/Volta. Chantée par Cathy Alexander, la pièce maîtresse de l'album n'en demeure pas moins A Night To Remember. Ce long morceau de presque dix minutes évoque, dans une ambiance théâtrale, le naufrage du Titanic. Dans un développement thématique complexe qui ravira les fans de prog, chaque changement de rythme a pour fonction de peindre les différents climats de ce récit effrayant. Autres passages intéressants, le tout aussi inquiétant The Other, composé et interprété par Cathy, ainsi que la splendide ballade traditionnelle The Parting Glass aux couleur romantiques, digne d'une Loreena McKennitt. Avec cet Hidden Agenda sur lequel se côtoient dans un parfait équilibre flûtes d'un autre temps et guitares oldfieldiennes, The Morrigan se trouve-là incontestablement au sommet de son art.

Musiciens

Cathy Alexander : chant, flûte, claviers, guitare
Mervyn B. : chant, flûte, basse, percussions 
Colin Masson : guitares, basse, claviers, chant
Dave Lodder : guitares, basse, claviers
Arch : batterie, percussions, chant

Matt Carter : mandoline, banjo

Titres

01. Swallow's Tail
02. In The End/Tristan's Lament
03. Volta/Basse Danse/Vota
04. South Australia/Roaring Forties
05. A Night To Remember
06. Slieve Russell/The March Hare
07. The Other
08. Joe Cooley's Reel
09. The Parting Glass

vendredi 5 janvier 2018

The Morrigan - Masque (1998)

The Morrigan Masque
The Morrigan - Masque (1998)

Pourquoi écouter ce disque ?

Fini les errances de personnel, depuis Wreckers (1996), The Morrigan s'est transformé en un groupe soudé et cela s'entend sur leur album Masque sorti en 1998. Cette cohésion a été rendue possible grâce à tous les concerts que les cinq musiciens ont donnés ensemble, ainsi qu'aux galères partagées. Côté musique, Masque est leur disque où la fusion folk celtique et rock progressif demeure la plus aboutie. Sur trois titres, Masque, l'instrumental Blarney Pilgrim où s'opposent en duel flûte et guitare électrique, ainsi que Dribbles Of Brandy, le groupe a mêlé compositions originales et chansons traditionnelles pour un résultat saisissant. Si The Lykewake Dirge n'est pas sans évoquer Steeleye Span, The Traveller, signé Cathy Alexander, renvoie au Renaissance de l'époque Novella, tandis que l'influence des Pink Floyd associée à celle de Kate Bush enveloppe le délicieux The Demon Lover. Enfin, la reprise du cultissime She Moved Through The Fair est un ultime clin d'œil au Fairport Convention et à sa chanteuse Sandy Denny qui avaient popularisé cet air traditionnel à la fin des années 60. La magie de Masque tient aussi au fait que Cathy, Colin Masson, Mervyn B., Dave Lodder et Arch sont tous des multi-instrumentistes ne jouant pas moins de trois instruments chacun, ce qui donne un vaste champ des possibles. Malgré deux vocalistes principaux (Cathy et Mervyn), il n'y a pas de poste fixe de bassiste. Cet instrument est joué soit par Colin, Mervyn ou Dave, ainsi que par Cliff Eastabrook, membre fondateur invité ici sur quelques passages.

Musiciens

Cathy Alexander : chant, claviers, flûtes, guitare
Mervyn B. : chant, flûte, basse
David Lodder : guitares, claviers, basse
Colin Masson : basse, guitares, claviers, chant, trombone
Arch : batterie, percussions, chant

Cliff Eastabrook : basse
Simon Baggs : violon
Steve Lightfoot : accordéon
Matt Carter : banjo

Titres

01. Masque
02. Dever The Dancer
03. Blarney Pilgrim
04. Moonghost
05. Merrily Kissed The Quaker's Wife
06. The Traveller
07. Dribbles Of Brandy
08. The Lykewake Dirge
09. The Demon Lover
10. She Moved Through The Fair

mercredi 1 novembre 2017

The Morrigan - Wreckers (1996)

The Morrigan Wreckers
The Morrigan - Wreckers (1996)

Pourquoi écouter ce disque ?

Devenu trio après les défections successives du guitariste John Hayward et du membre fondateur Cliff Eastabrook, The Morrigan se lance en 1995 dans l'enregistrement de son nouvel opus Wreckers. Après avoir mis en boîte deux titres, l'instrumental The Miller's Dance et la chanson traditionnelle Yarrow, les trois musiciens se trouvent limités dans cette configuration au vue de leur ambition artistique. C'est pourquoi ils choisissent de recruter de nouveaux membres. Le premier est le guitariste/bassiste/claviériste David Lodder en provenance du milieu heavy metal. Le second à entrer en scène est Mervyn Baggs, surnommé Mervyn B. Lui est de formation classique. Il chante et joue de la flûte, ce qui apporte une touche pastorale supplémentaire. L'arrivée de David et Mervyn donne à The Morrigan toute son originalité quand on sait que Cathy Alexander est la caution folk du groupe, que l'univers musical de Colin Masson est le rock progressif et que le batteur Arch vient de la scène rock pure. De nouvelles possibilités sont alors offerte, permettant au groupe d'affiner son univers musical. S'il fallait le résumer, se serait la rencontre improbable entre Fairport Convention, Mike Oldfield et Loreena McKennitt. D'excellentes références en somme. 

Musiciens

Cathy Alexander : chant, flûtes, claviers, guitare acoustique
Colin Masson : guitares, basse, claviers, programmation, chant
Arch : batterie, percussions, chant
Mervyn B : flûte, chant
David Lodder : guitares, basse, claviers

Scottish Jon : basse
Chas Pinder : chant

Titres

01. The Miller's Dance
02. Yarrow
03. The Wreckers
04. Banks Of Green Willow
05. Cold Haily Windy Night / Drowsy Maggie
06. The Agincourt Carol / La Rotta
07. Cold Blows The Wind
08. Wheels Turning
09. When The Rain Comes Down
10. Dark Girl Dressed In Blue / The Doubting Page

lundi 3 juillet 2017

The Morrigan - War In Paradise (1993)

The Morrigan War In Paradise
The Morrigan - War In Paradise
(1993)
Après Rides Out, The Morrigan envisageait la sortie d'un album live. Malheureusement, suite à un incident technique, seules deux pistes de l'enregistrement effectué le 14 novembre 1992 à Elaines Barn étaient exploitables. Finalement, le groupe décide de les publier avec trois titres inédits sur l'EP War In Paradise en 1993. 

Disons-le de suite, il faut attendre le troisième titre The Minners Song pour que War In Paradise suscite un réel intérêt. Composés par le bassiste Cliff Eastabrook, le brouillon Throwing It All Away aux faux airs de Steeleye Span et Paradise, indigeste farce funky interprétée en rap, provoquent un certain malaise à qui attendait une suite honorable à Rides Out. Au contraire de The Minners Song qui s'inscrit dans sa continuité. Cette chanson traditionnelle réarrangée aux sonorités celtiques met au premier plan la voix si plaisante de Cathy Alexander. On retrouve cette même touche celtique sur les deux extraits lives suivants, Fingals Cave et Spirit Of The Soup du premier album du même nom.  

Après le départ de Melanie Byfield en 1990, le guitariste John Hayward avait occupé sa place devenue vacante. Mais, à peine cet EP sorti, il s'en va à son tour, lassé de ce groupe tourmenté, encore à la recherche de son identité et de son orientation musicale. War In Paradise étant le symbole de cette période d'incertitude. Plus grave, après dix ans de bons et loyaux services, Cliff quitte également ce navire en déperdition. 

...And then, they were three...

Musiciens


Cathy Alexander : chant, claviers, flûte, percussions
Cliff Eastabrook : basse, chant
John Hayward : guitares, percussions, chant
Colin Masson : guitares, trombone, chant
Archie : batterie, percussions, chant

Titres


01. Throwing It All Away
02. Paradise
03. The Miners Song
04. Fingals Cave
05. Spirit Of The Soup

dimanche 18 juin 2017

The Morrigan - Rides Out (1990)

The Morrigan Rides Out
The Morrigan - Rides Out (1990)
Héritier des Pentangle, Steeleye Span, Fairport Convention et ancêtre de Mostly Autumn ou Karnataka, The Morrigan est de retour en 1990 avec son deuxième album, Rides Out. Cinq longues années d'intervalle ont été nécessaires entre cette nouvelle production et sa première œuvre Spirit Of The Soup

Durant ce lapse de temps, le trio formé de Cathy Alexander, Colin Masson et Cliff Eastabrook a accueilli en son sein deux musiciens complémentaires. Ainsi, le batteur Archie fait son entrée en 1988 suivi de Melanie Byfield aux vocaux et claviers. Cette même année est marquée par un événement important : le mariage de Cathy et Colin.  

En cette fin de décennie, la troupe devenue quintet entre en studio l'esprit créatif. Pourtant, Rides Out nécessitera plus d'un an de travail épuisant. La faute en revient au mauvais matériel d'enregistrement mis à disposition par leur ami John Hayward, futur membre du groupe. Pour l'heure, les pannes se succèdent, ce qui crée tensions et frictions. Melanie s'en ira ainsi vers d'autres cieux à peine le disque sorti.

Avec Rides Out, The Morrigan poursuit sa voie originale entre folk traditionnel et rock progressif. Aux côté des guitares électriques et claviers plus présents que précédemment, s'ajoutent clavecin, flûtes ou fiddle. Si les quelques soli de guitare de Colin font mouches comme sur The Rakes Of Kildare / Bedtime Stories, le jeu de basse de Cliff est bluffant, à mi-chemin entre Chris Squire de Yes et Jon Camp de Renaissance. Bien évidemment, l'atout majeur de The Morrigan demeure Cathy Alexander à la voix si énigmatique évoquant Jacqui McShee. Mêlée à celle de Melanie, elles font de Corpus Christi une pièce mystique de toute beauté. En revanche, la folie prend le dessus sur l'inquiétant Tom O'Bedlam, sombre conte populaire remontant au XVIIe siècle où il est question d'asile insalubre et de mendiants ayant perdu la raison.  

Malgré une production qui laisse à désirer, Rides Out demeure un disque honnête de bonne facture. Il est le fruit d'un travail collectif réunissant des musiciens d'horizons diverses. Si Cathy a reçu une formation classique dans sa jeunesse et ne s'est intéressée au folk celtique que bien plus tard, la formation musicale de Cliff est le heavy metal, tandis qu'Archie vient du rock et Colin trouve ses racines dans les musiques progressives et classiques. Un joli cocktail à découvrir !


Musiciens


Cathy Alexander : chant, claviers, flûtes, clavecin
Colin Masson : guitares, chant
Cliff Eastabrook : basse, chant, percussions
Archie : batterie, percussions, chant
Melanie Byfield : chant, claviers, percussions

Cath Watkins : fiddles
Gary Miles : chant
John Hayward : chant

Titres


01. The Morrigan Rides Out
02. Night Comes Closer
03. The Rakes Of Kildare / Bedtime Sories
04. The Black Nag
05. Girls Will You Take Him / Four Times Over
06. The Well Below The Valley
07. Busketts Folly
08. Corpus Christi
09. Tom O'Bedlam / Allemande

vendredi 24 février 2017

The Morrigan - Spirit Of The Soup (1985)

The Morrigan Spirit Of The Soup
The Morrigan - Spirit Of The Soup
(1985)
Dans la mythologie celtique, Morrigan est la déesse de la Mort, de la Guerre et de la Destruction. C'est ce "drôle" de nom qu'ont choisi d'adopter trois jeunes musiciens du sud de l'Angleterre dans les années 80. Contre toute attente, ils ne proposent pas un post-punk encore en vogue, ni une new-wave alors à son apogée, mais un folk rock raffiné teinté de musique progressive. Un pari totalement fou au vu du contexte musical de l'époque.  

Retour en 1984, dans la ville de Basingstoke. Cathy Alexander, chanteuse et multi-instrumentiste qui a participé en solo à quelques festivals et chanté dans des clubs, répond à une annonce du guitariste Tom Foad en quête de musiciens pour former un nouveau groupe. Ils sont très vite rejoints par le bassiste Cliff Eastabrook, émule du gigantesque (dans tous les sens du terme) Chris Squire. Au bout de quelques semaines, Tom laisse tomber l'affaire. Il est aussitôt remplacé par Colin Masson, alors tout juste séparé de son groupe Elidor. Les personnages principaux sont maintenant en place, l'histoire peut commencer.

Le trio s'installe dans la maison de Cliff où règne une ambiance propice à la création. Mais ils n'ont toujours pas choisi de nom. C'est avec malice qu'ils se font nommer dans un premier temps Airport Convenience, clin d'œil appuyé au Fairport Convention qu'ils admirent tant et dont ils revendiquent l'héritage. D'ailleurs, la voix de Cathy est assez proche de celle de l'éternelle Sandy Denny. Durant la lecture d'un roman de fantasy d'Alan Garner, Colin s'initie à la déesse Morrigan. C'est le déclic tant attendu, son nom est adopté sur le champ.  

Au printemps 1985, The Morrigan enregistre sans moyens techniques ni financiers son premier album. L'enregistrement se déroule dans le salon de Cathy transformé pour l'occasion en studio, et s'effectue en une seule nuit. Au final, il en sort un Spirit Of The Soup d'abord vendu uniquement sous forme de cassette. Il faudra attendre 1999 pour qu'il soit enfin gravé sur CD. 

Dans la continuité de ce que proposaient Fairport Convention, Steeleye Span ou Pentangle durant la décennie précédente, Spirit Of The Soup est constitué de cinq adaptations de chansons traditionnelles arrangées à la sauce Morrigan. Colin signe seul trois titres, dont un délicieux Executioners Song de plus de huit minutes aux incursions progressives. Silent Seasons est l'œuvre de Cathy. Détail amusant, elle semble tout droit sortie du répertoire de la Canadienne Loreena McKennitt alors que celle-ci se trouve au même moment en train de préparer Elemental, son premier album. Les voix des deux chanteuses sont d'ailleurs étrangement confondantes sur ce titre. Spirit Of The Soup se termine par une composition de l'ensemble du groupe, le planant The Great Sun, dont ressortent en catimini les influences de Renaissance, Yes, Genesis et Pink Floyd.

Imparfait, brouillon, inabouti, ces qualificatifs collent parfaitement à la description de Spirit Of The Soup. Néanmoins, après une ou plusieurs écoutes attentives, il devient évident que The Morrigan dispose d'un important potentiel qui ne demande qu'à être exploité. Avant de connaître la suite confirmant ou pas cet avis, cinq longues années d'attentes seront cependant nécessaires. Patience, patience... 

Musiciens


Cathy Alexander : chant, guitare, claviers, flûte, autoharp
Colin Masson : chant, guitares, claviers
Cliff Eastabrook : chant, basse, guitare

Titres


01. Cold Haily Windy Night
02. Fingals Cave / Spirit Of The Soup
03. Turtle Dove
04. Executioners Song
05. Off The Rails
06. Agincourt
07. Cold Blows The Wind (The Unquiet Grave)
08. Silent Seasons
09. Dribbles Of Brandy / Johnny Get Brose
10. The Great Sun