Affichage des articles dont le libellé est Hayley Griffiths. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Hayley Griffiths. Afficher tous les articles

dimanche 2 juin 2019

Hayley Griffiths - Haunted (2019)

Hayley Griffiths Haunted
Hayley Griffiths - Haunted (2019)

Pourquoi écouter ce single ?

L'aventure solo d'Hayley Griffiths continue ! Haunted est son deuxième single depuis son départ (forcé) de Karnataka en 2017. Il fait suite à la splendide ballade Aurora (2018). Cette fois-ci, retour à un son rock bien pêchu, entre le Karnataka de Secrets Of Angels et les productions léchées de Touchstone. Mixé par le talentueux John Mitchell qui a collaboré avec ces derniers, Haunted bénéficie de la présence de ses anciens potes de Karnataka, à savoir Jimmy Pallagrosi à la batterie et Çağri Tozluoğlu aux claviers. Pour la petite histoire, cette chanson était présente sur le tout premier album d'Hayley, Silver Screen (2010), dans une toute autre version, bien plus calme mais toute aussi dramatique. Elle raconte l'histoire d'une fille revenue hanter son propre meurtrier. Ici, Hayley accentue son allégorie entre le Bien et la Mal, entre la Paradis et l'Enfer, tout en réussissant l'exploit de résumer en un seul titre ses dix ans de carrière. A découvrir d'urgence !

Musiciens

Hayley Griffiths : chant

Cagri Tozluoglu : claviers, orchestration
Jim Clark ! guitare
Jordan Brown : basse
Jimmy Pallagrosi : batterie
Matt Bashford : flûtes

Titres

01. Haunted
02. Haunted (Remix – John Mitchell)
03. Haunted (Silver Screen Version)

dimanche 10 mars 2019

Hayley Griffiths - Aurora (2018)

Hayley Griffiths Aurora
Hayley Griffiths - Aurora (2018)

Pourquoi écouter ce single ?

Évincée de Karnataka fin 2017, la chanteuse Hayley Griffiths a multiplié les nouvelles aventures l'années suivante. En mai 2018, elle se produit sur scène aux côtés de Touchstone, orphelins de leur chanteuse, dans le cadre de Trinity III, à Londres. Trois mois après, c'est avec Zio, nouveau projet du batteur Jimmy Pallagrosi, qu'elle apparaît lors du Festival Crescendo, dans le sud de la France. Mais l'événement le plus important de cette riche année demeure la sortie de son nouveau single Aurora. Entourée des anciens de Karnataka (Jimmy, Enrico Pinna et Çağri Tozluoğlu) avec lesquels elle formait une vraie bande de potes (qui les a vus ensemble sur scène s'en souvient), elle propose une splendide ballade pop romantique sublimée non seulement par sa voix exquise, mais aussi pas le solo final de guitare exécuté avec brio par un Enrico inspiré. Que de chemin parcouru depuis le dernier album paru sous son nom en 2011, Celtic Rose ! Hayley a énormément appris durant ses six années passées au sein de Karnataka, tant sur le plan professionnel qu'artistique. En moins de dix ans, elle est devenue une des voix féminines les plus en vues de la scène progressive, aussi incontournable qu'Heather Findlay, Olivia Sparnenn-Josh, Christina Booth ou Anne-Marie Helder. Well done! 

Musiciens

Hayley Griffiths : chant

Enrico Pinna : guitares
Jim Clark : guitares   
Çağri Tozluoğlu : claviers
Jean Prat : piano
Josh Bergson : basse
Jordan Brown : basse
Jimmy Pallagrosi : batterie, chœurs

Titres

01. Aurora
02. Aurora (acoustic version)
03. Aurora (solo piano)

samedi 23 février 2019

Karnataka - Secrets Of Angels Live In Concert (2018)

Karnataka Secrets Of Angels Live In Concert
Karnataka - Secrets Of Angels Live In Concert (2018)

Pourquoi écouter ce disque ?

Suite à la parution du très acclamé Secrets Of Angels (2015), Karnataka s'en est allé sur la route à la rencontre de ses fans. Le 25 juin 2016, les cinq musiciens ont posé leurs valises à The 02 Academy Islington de Londres et livrés une prestation mémorable gravée sur un double album disponible en 2018. Durant deux heures, la formation, au sommet de son art, s'est transformée en un gigantesque oiseau de feu irradiant son public. Aucun temps mort, on rit, on pleure, on s’émerveille à l'écoute de cette musique interprétée par des musiciens soudés comme jamais. Hayley Griffiths mène la danse, captive l'assemblée, tandis qu'Enrico Pina lance des soli de guitares à la fois brillants et généreux. Derrière ses claviers, Çağri Tozluoğlu semble emporté par le même grain de folie que son acolyte, le batteur Jimmy Pallagrosi. Plus rationnel, Ian Jones qui occupe le poste de capitaine du navire, maintient le cap à l'aide de sa basse trépidante. Si l'intégralité de Secrets Of Angels est jouée, y compris le magistral morceau-titre s'étendant sur pas moins de vingt de minutes, de belles surprises sont proposées comme l'inédit Twist Of Fate aux couleurs "nightwishiennes", un Dreamer électrifié datant de The Storm, ou bien Talk To Me découvert à l’époque du premier live du groupe, Strange Behaviour en 2004. Autres moments forts, les trois titres extraits de The Gathering Light : Moment In Time, Forsaken et son inoubliable intro piano/voix, ainsi que The Serpent And The Sea. Le set se termine par un Kashmir de Led Zepp sur lequel on peut entendre en ouverture Lagan Love, clin d'œil à peine voilé d'Hayley à son deuxième album solo Celtic Rose. Aujourd'hui, Karnataka sous cette forme n'est plus. Ian Jones a choisi de renouveler l'ensemble du personnel. Une page se tourne, mais une chose est sûre, ces cinq-là auront marqué durablement les esprits. 

Musiciens

Hayley Griffiths : chant
Ian Jones : basse
Enrico Pina : guitares, chant
Çağri Tozluoğlu : claviers
Jimmy Pallagrosi : batterie, percussions

Titres

1.01. Road To Cairo
1.02. Poison Ivy
1.03. Talk To Me
1.04. Fairytale Lies
1.05. Moment In Time
1.06. Forsaken
1.07. Twist Of Fate
2.01. The Serpent And The Sea
2.02. Because Of You
2.03. Dreamer
2.04. Forbidden Dreams
2.05. Borderline
2.06. Secrets Of Angels
2.07. Feels Like Home
2.08. Kashmir

vendredi 23 novembre 2018

Karnataka - Secrets Of Angels (2015)

Karnataka Secrets Of Angels
Karnataka - Secrets Of Angels (2015)

Pourquoi écouter ce disque ?

Tel le phénix, Karnataka ne cesse de renaître de ses cendres... et de nous surprendre. Il est bien loin le temps où cinq jeunes musiciens gallois confectionnaient dans un studio improvisé un premier album, parfois maladroit mais ô combien attachant, à la fin des années 90. En 2015, Karnataka s'est transformé en une formation européenne d'envergure, conduite par le bassiste Ian Jones, entouré d'une talentueuse chanteuse anglaise (Hayley Griffiths), d'un guitariste italien (Enrico Pinna), d'un claviériste turc (Çağri Tozluoğlu) et d'un fougueux batteur français (Jimmy Pallagrosi, ex-Ksiz). A l'exception de ce dernier, tous se sont impliqués dans la composition des chansons pour un résultat des plus lumineux. Si l'inspiration celtique est toujours de mise, ne serait-ce que par la présence de Troy Donockley jouant des uillean pipes et de la flûte irlandaise, ainsi que de la harpiste Seána Davey sur Fairytale Lies, la musique de Karnataka navigue entre un rock progressif exigeant et un metal symphonique guère éloigné de Nightwish ou Within Temptation. Mais la principale révélation de ce disque demeure Hayley maîtrisant sa voix à la perfection. Si, sur le puissant Road To Cairo aux saveurs orientales, son chant clair évoque celui de sa comparse Christina Booth de Magenta, elle rivalise avec la grande Annie Haslam de Renaissance sur le sublime épique Secrets Of Angels qui a donné son nom à ce disque passionnant d'un bout à l'autre. En huit titres et une heure de musique, Ian Jones et sa bande démontrent que Karnataka figure toujours parmi les valeurs sûres du rock progressif à chant féminin aux côtés des déjà cités Magenta, de Mostly Autumn ou encore de Panic Room dont trois des membres faisaient parties du premier... Karnataka.   

Musiciens

Hayley Griffiths : chant
Ian Jones : basse, claviers, programmation, chant
Enrico Pina : guitares, chant
Çağri Tozluoğlu : claviers, programmation
Jimmy Pallagrosi : batterie, percussions

Troy Donockley : uilleann pipes, low whistles
Seána Davey : harpe
Rachel van der Tang : violoncelle
Clive Howard : alto
Lynn Cook : violon

Titres

01. Road To Cairo
02. Because Of You
03. Poison Ivy
04. Forbidden Dreams
05. Borderline
06. Fairytale Lies
07. Feels Like Home
08. Secrets Of Angels   

dimanche 26 août 2018

Karnataka - New Light: Live In Concert (2012)

Karnataka New Light
Karnataka - New Light: Live In Concert (2012)

Pourquoi écouter ce disque ?

Rachel, Alquimia, Lisa, et maintenant Hayley... C'est avec ce New Light: Live In Concert que Ian Jones, leader historique de Karnataka, a choisi d'introduire sa nouvelle chanteuse, Hayley Griffiths. Petite précision, cette dernière n'a aucun lien de parenté avec Gavin Griffiths, premier batteur du groupe. Après avoir participé aux spectacles Riverdance puis Lord Of The Dance, Hayley a sorti deux albums en solo avant d'être recrutée par Ian pour succéder à Lisa Fury. Des musiciens du précédent album The Gathering Light (2010), il ne subsiste que Ian (basse) et le remarquable guitariste Enrico Pinna, au jeu aussi sensible qu'Andy Latimer de Camel. Ils sont entourés de Çağri Tozluoğlu aux claviers, Matt McDonough à la batterie et Colin Mold aux guitares et au violon. La présence de cet instrument accentue le caractère celtique des classiques que sont Delicate Flame Of Desire et Heaven Can Wait ainsi que de l'instrumental The Calling. Le répertoire du concert, enregistré le 23 février 2012 à Bury, mêle avec les mêmes passion, énergie et émotion des titres de la première époque de Karnataka (1997-2004), en particulier des albums The Storm (Heaven Can Wait, The Journey) et Delicate Flame Of Desire (Karnataka, Delicate Flame Of Desire, After The Rain, Heart Of Stone), la quasi intégralité du magnifique The Gathering Light (à l'exception de Moment In Time), et deux chansons extraites des albums d'Hayley : Our Love (Silver Screen, 2010) et Lagan Love (Celtic Rose, 2011). Exercice difficile donc pour la jeune chanteuse de s'approprier et d'adapter ces nouvelles chansons à ses propres capacités vocales tout en respectant leur esprit d'origine. Talentueuse, elle y parvient haut la main, faisant revivre le temps d'une soirée ces hymnes que sont Tide To Fall, Forsaken ou encore The Gathering Light. Une nouvelle aventure commence...

Musiciens

Hayley Griffiths : chant
Ian Jones : basse
Enrico Pinna : guitares, chant
Çağri Tozluoğlu : claviers
Matt McDonough : batterie
Colin Mold : guitares, violon, chant

Titres

1.01. Karnataka
1.02. Serpent and the Sea
1.03. Delicate Flame of Desire
1.04. Heaven Can Wait
1.05. Tide To Fall
1.06. Forsaken
1.07. After the Rain
2.01. The Calling
2.02. Lagan Love
2.03. Our Love
2.04. State of Grace
2.05. The Journey
2.06. Your World
2.07. Heart of Stone
2.08. The Gathering Light

mercredi 27 septembre 2017

Hayley Griffiths - Celtic Rose (2011)

Hayley Griffiths Celtic Rose
Hayley Griffiths - Celtic Rose (2011)

Pourquoi écouter ce disque ?

Celtic Rose est le deuxième album en solo de celle qui deviendra la chanteuse du Karnataka de Ian Jones. D'ailleurs, ce dernier est discrètement cité dans les remerciements. Suite attendue de Silver Screen, Celtic Rose se différencie de son prédécesseur en ne présentant que des reprises de chansons d'amour irlandaises. Une exception toutefois, la magnifique ballade Wild Mountainside qui, elle, trouve sa source en Écosse. La jeune chanteuse anglaise rend à travers ce disque non seulement un hommage à l'île verte, mais aussi à ses chanteuses de talents. Ainsi, on pense à Eimear Quinn, grande gagnante du concours de l'Eurovision en 1996 avec The Voice, mais aussi à Enya dont Hayley reprend le fameux May Be It extrait de la bande originale du Seigneur Des Anneaux, ou encore à Mary Black avec l'interprétation du Song For Ireland qu'elle a popularisé dans les années 80. Sa version touchante de Lagan Love, célèbre chanson traditionnelle reprise en son temps par Pentangle, Kate Bush ou encore Sinéad O'Connor, séduira tellement Ian Jones qu'il l’inclura dans les futurs sets de Karnataka comme en témoigne New Light - Live In Concert.

Musiciens

Hayley Griffiths : chant

Conal Early : claviers, guitares, basse, percussions
Brian Garvin : fiddle, bodhran
Connor Smith : flûtes
Seána Davey : harpe
Garry O'Meara : chœurs, mandoline, banjo

Titres

01. Isle Of Hope, Isle Of Tears
02. Wild Mountainside
03. Galway Bay
04. Danny Boy
05. No Frontiers
06. You Raise Me Up
07. Carrickfergus
08. May It Be
09. I Know My Love
10. Bright Blue Rose
11. Lagan Love
12. Song For Ireland

dimanche 26 février 2017

Hayley Griffiths - Silver Screen (2010)

Hayley Griffiths Silver Screen Karnataka
Hayley Griffiths - Silver Screen (2010)
Avant d'intégrer Karnataka en 2011, Hayley Griffiths a sorti deux albums sous son nom. Silver Screen, disponible en 2010, est le premier d'entre eux.

La jeune Hayley, originaire du Surrey, comté du sud de l'Angleterre, a débuté les cours de chant dès l'âge de six ans avec le soutien de ses parents qui ne cesseront de l'encourager. Elle poursuivra ses études dans cette voie et prendra également des cours de théâtre. Son ambition était de devenir actrice ou chanteuse.

A dix-huit ans, elle est recrutée pour participer à Riverdance, ce formidable spectacle folklorique irlandais. Avec la troupe, elle entame son premier tour du monde et se produit aussi bien en Russie qu'au Japon ou en Chine. Puis, elle passe des auditions et est sélectionnée pour jouer le rôle de la déesse Erin dans Lord Of The Dance, autre spectacle à succès abordant l'histoire et la mythologie irlandaise. 

L'idée d'un album solo germe dans sa tête au cour de l'année 2007. Sur recommandation d'un proche, elle envoie une maquette au label américain Surefire Music Group localisé à Boston. Séduite, la maison de disque, pourtant spécialisée dans le R&B et le hip-hop, accepte de collaborer avec la Britannique. Totalement impliquée dans le processus, celle-ci cosignera chacune des chansons et coproduira son album.

Silver Screen comporte onze titres dont un seul dépasse légèrement les quatre minutes, le premier single Separated By Glass. Hayley a construit chaque chanson dans l'idée de raconter une histoire, comme un court métrage. Ainsi, Haunted avec son intro au piano faisant référence au thème principal du film L'Exorciste, raconte le retour d'une femme assassinée revenue hanter son meurtrier. Tout aussi dramatique, Silent As The End, le dernier titre, évoque le retour chez elle d'une mère qui a tout perdu pour cause de guerre destructrice.

On retiendra également Our Love, hymne à l'amour, qui aura la chance d'être interprétée sur scène avec Karnataka et qui figurera sur New Light - Live In Concert en 2012. Vanished, influencée par le film L'Illusionniste, semble tout droit sorti du répertoire de la chanteuse Enya. Enfin, le sympathique Blank Canvas ressemble à s'y méprendre à un extrait d'une comédie musicale à succès de Broadway.

Album pop réussit, Silver Screen  est un judicieux équilibre entre la culture musicale classique et celtique d'Hayley associée aux sons plus actuels propres au label. Sa principale qualité est de mettre avant tout en valeur la délicieuse voix de celle qui est en train de devenir une des "ladies" incontournables de la scène progressive actuelle.

    

Musiciens


Hayley Griffiths : chant

Titres


01. Prelude
02. Vanished
03. What Is A Champion?
04. Our Love
05. Wait For The Sun
06. Haunted
07. Mechanical Lives
08. Blank Canvas
09. Separated By Glass
10. Is This A Dream
11. Silent As The End