Affichage des articles dont le libellé est Elizabeth Fraser. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Elizabeth Fraser. Afficher tous les articles

samedi 29 février 2020

Cocteau Twins - Head Over Heels (1983)

Cocteau Twins Head Over Heels
Cocteau Twins - Head Over Heels (1983)

Pourquoi écouter ce disque ?

Avec son deuxième album Head Over Heels, Cocteau Twins délaisse ses habits post-punk  de Garlands pour endosser ceux de la dream pop dont ils seront les hérauts. Suite au départ du bassiste historique Will Heggie, le trio écossais devient un duo s'articulant autour du couple Robin Guthrie - Elizabeth Fraser. A eux deux, ils posent les bases de ce son si particulier, à la fois ésotérique et éthéré, distinguant les Cocteau Twins de toutes les autres formations contemporaines. S'il est vrai qu'ils en sont encore au stade expérimental, à l'instar de la pochette réalisée par le studio 23 Envelope, le chant incantatoire d'Elizabeth au sens abstrait, ainsi que les guitares luxuriantes de Robin sont bien présents. Five Ten Fiftyfold agrémenté d'un saxophone crépusculaire, l'onirique Sugar Hiccup au refrain entêtant ainsi que le bouillonnant Musette And Drums sont autant de petites merveilles à la beauté froide. Sorti sur le mythique label 4AD, Head Over Heels est un incontournable de cette année 1983 au même titre que le fameux live Nocturne de Siouxsie & The Banshees, que le premier EP des Sisters Of Mercy The Reptile House, ou encore que le projet psychédélique de Robert Smith (The Cure) associé à Steve Severin (The Banshees), The Glove, et que le désormais classique Burning From The Inside de Bauhaus. 

Musiciens

Elizabeth Fraser : chant
Robin Guthrie : instruments

Ally : saxophone

Titres

01. When Mama Was Moth
02. Five Ten Fiftyfold
03. Sugar Hiccup
04. In Our Angelhood
05. Glass Candle Grenades
06. In The Gold Dust Rush
07. The Tinderbox (of A Heart)
08. Multifoiled
09. My Love Paramour
10. Musette And Drums

lundi 26 décembre 2016

Cocteau Twins - Garlands (1982)

Cocteau Twins Garlands
Cocteau Twins - Garlands (1982)
1982. Alors que The Cure poursuit sa descente aux enfers avec le cultisme Pornography, et que Siouxsie, en compagnie de ses obscurs Banshees, s’essaie à de nouvelles expériences sur le non moins inquiétant A Kiss In The Dreamhouse, voilà que surgissent de cette vague de froid en provenance de Grande-Bretagne les Cocteau Twins. Enregistré en sept jours, Garlands est leur premier album. 

Originaires de Grangemouth, petite ville portuaire écossaise, Elizabeth Fraser (chant), Robin Guthrie (guitares) et Will Heggie (basse) ont choisi ce nom en référence à une ancienne chanson des Simple Minds parue en 1979 sur l'album Life In A Day, sous le nouveau titre de No Cure. Donc, rien à voir avec le célèbre poète français... 

Ils ne le savent pas encore, mais les Cocteau Twins vont rapidement entrer dans la légende en devenant les précurseurs d'un nouveau genre musical plus tard dénommé "heavenly voices". Sa principale caractéristique est de mêler musique atmosphérique et voix féminines éthérées. Le chant si particulier de Liz, véritable instrument à part entière, est bien au cœur de leur création artistique. La basse lourde de Will, le jeu de guitare sombre et minimaliste de Robin ont pour seule vocation d'accompagner ses mélopées souvent incompréhensibles, telles un chant de sirène, et de maintenir cette ambiance hypnotique.

Bientôt rejoints par Dead Can Dance et Lisa Gerrard, les Cocteau Twins domineront durant une vingtaine d'années cette nouvelle scène. Leur influence s'étendra à d'autres courants musicaux comme le rock progressif. Sans eux, pas de Karnataka, ni de Mermaid Kiss ou de Travellers. Pas plus de Strawberry Fields, de The Gathering ou de Phideaux. C'est dire leur importance. 



Musiciens


Elizabeth Fraser : chant
Robin Guthrie : guitares
Will Heggie : basse

Titres


01. Blood Bath
02. Wax And Wane
03. But I'm Not
04. Blind Dumb Deaf
05. Shallow Then Halo
06. The Hollow Men
07. Garlands
08. Grail Overfloweth