lundi 18 mars 2019

Robert Reed - Willow's Song E.P. (2014)

Willow's Song
Robert Reed - Willow's Song E.P. (2014)

Pourquoi écouter ce disque ?

A l'origine, la reprise de la chanson emblématique du film d'horreur The Wicker Man, Willow's Song, devait figurer sur le premier album solo de Robert Reed, Sanctuary, véritable hommage à Mike Oldfield. Finalement, avisé des conseils du producteur Tom Newman, le leader de Magenta a préféré la retirer car elle ne fonctionnait pas avec l'ensemble. Willow's Song E.P. se présente donc comme un complément à Sanctuary. On retrouve avec plaisir la jeune chanteuse Agharad Brinn, découverte sur le méga projet Beneath The Waves de Kompendium (2012). Sa voix fantomatique, telle celle d'une Julee Cruise, colle parfaitement à l'ambiance éthérée et lugubre de cette sombre ballade. Elle (en)chante également la reprise du fameux Scarborough Fair, popularisé en 1966 par le duo mythique Simon & Garfunkel. D'autres s'y sont essayés avant elle, des artistes aussi divers que la reine du folk britannique Shirley Collins, l'icone rock Marianne Faithfull, la diva Sarah Brightman, Luar Na Lubre, groupe folklorique galicien ayant inspiré un certain... Mike Oldfield, ou encore la norvégienne Liv Kristine avec son groupe de metal Leaves' Eyes. Willow's Song E.P. est non seulement intéressant pour ces deux morceaux enivrants, mais aussi pour ses instrumentaux inédits (Gavotte, First Contact), démos et remix de Sanctuary

Musiciens

Robert Reed : instruments
Angharad Brinn : chant

Titres

01. Willow’s Song
02. Scarborough Fair
03. Gavotte
04. First Contact
05. Sanctuary Piano Demo 1
06. Sanctuary Piano Demo 2
07. Sanctuary Piano Demo 3
08. Pirate Section Remix
09. Ommakache Remix
10. Scarborough Fair (Instrumental)
11.Willow’s Song (Extended Version)

dimanche 17 mars 2019

Dave Brons - Based On A True Story (2015)

Dave Brons Based On A True Story
Dave Brons - Based On A True Story (2015)

Pourquoi écouter ce disque ?

Pas de chanteuse, ni ce chanteur ici. Based On A True Story est un album purement instrumental, fruit du travail intense du jeune et talentueux guitariste Dave Brons. Imaginez un instant la virtuosité d'un Steve Vai alliée à l'audace de Mike Oldfield, et vous aurez une idée assez juste des paysages sonores grandioses proposés dans ce disque captivant. L'idée de départ de Dave était de mettre en musique les moments clés de sa vie, d'en proposer la bande-son, comme pour un film. Ainsi Kai Rohan célèbre la naissance de son fils, Desert Rose illustre l'amour qu'il porte à son épouse, et Father qui puise son inspiration dans l'Andalousie de son enfance, est dédicacé à son père. Si Miracle Maker aux sonorités celtiques évoque Iona, groupe qu'il admirait durant sa jeunesse, ce morceau est d'autant plus fort qu'un de ses membres les plus éminents joue dessus : Troy Donockley et ses fameux uilleann pipes, accompagné du guitariste Tom Quayle. Autre rêve devenu réalité, la participation de Dave Bainbridge, leader du même Iona, à la coproduction, au mixage ainsi qu'aux claviers et guitares. Une amitié solide unie les deux hommes qui continueront à jouer ensemble par la suite au sein du nouveau groupe de Bainbridge, Celestial Fire. 

Musiciens

Dave Brons : guitares, basse, claviers

Dave Bainbridge : claviers, guitares, percussions
Mark Swift : claviers
John Biglands : batterie, guitare acoustique
Troy Donockley : uilleann pipes
Tom Quayle : guitare
Paul Bielatowicz : guitare

Titres

01. Star
02. Kai Rohan
03. Miracle Maker
04. Desert Rose
05. Voyager
06. Father
07. Drivin' Rain
08. Hammer and Nail
09. Voyagers Return

vendredi 15 mars 2019

Joshua Burnell - Lend An Ear (2013)

Joshua Burnell Lend An Ear
Joshua Burnell - Lend An Ear (2013)

Pourquoi écouter ce disque ?

Connaissez-vous Joshua Burnell ? Probablement pas... du moins pas encore et c'est bien dommage. Originaire de York (comme Mostly Autumn), ce jeune musicien a grandi en écoutant Led Zepp, Genesis, Yes et Queen. Plus récemment, il a découvert le folk britannique, authentique révélation musicale. Il est donc intéressant de tendre une oreille à son premier album Lend An Ear, enregistré dans une minuscule chambre. Joshua chante et joue d'une multitude d'instruments, de la guitare acoustique aux flûtes irlandaises, en passant par l'accordéon, le piano, la mandoline et les percussions. Sur deux titres, Ye Jacobites By Name et The Skylark And The Oak, il est accompagné au chant par Frances Sladen, bercée depuis sa plus tendre enfance dans l'Essex rural par la musique traditionnelle de son pays. Si Skylark... est une composition personnelle faisant preuve d'une grande maturité, Ye Jacobites By Name remonte aux révoltes écossaises jacobites des XVII-XVIIIe siècles. Sous la plume du poète Richard Burns, ce chant deviendra par la suite une ode anti-guerre et humaniste. Féru de littérature fantastique, Joshua rend hommage au maître du genre J.R.R. Tolkien à travers un Far Over The Misty Mountains Cold intrigant, construit à partir d'un de ses textes, et Bilbo's Last Song clôturant de manière poignante le disque. Cette chanson piano/voix faisant suite à la trépidante gigue des centaures (Centaur's Jig) est signée Donald Swann, célèbre compositeur anglais connu pour sa fascination envers les œuvre de Tolkien et Lewis Carroll. Beaucoup de fraîcheur émane de cet album plus folk que prog, mettant en lumière un digne successeur aux grands Martin Carthy, John Renbourn et Richard Thompson.

Musiciens

Joshua Burnell : chant, piano, guitare acoustique, accordéon, flûtes irlandaises, mandoline, percussions
Frances Sladen : chant

Titres

01. Ye Jacobites By Name
02. Far Over The Misty Mountain Cold
03. The Skylark And The Oak
04. The Monster Of Glamis
05. Midnight Wander
06. Centaur's Jig
07. Bilbo's Last Song

jeudi 14 mars 2019

Touchstone - Oceans EP (2014)

Touchstone Oceans
Touchstone - Oceans EP (2014)

Pourquoi écouter ce disque ?

Limité à 500 exemplaires, ce mini-album constitué de cinq titres est indispensable à tout fan de Touchstone qui se respecte. Suffer The Little Children, le premier d'entre eux, était à l'origine prévu pour être la sixième piste d'Oceans Of Time (2013). Retirée à la dernière minute, cette émouvante ballade combine avec brio les voix de Kim Seviour et de Rob Cottingham. Autre moment de calme, la version présentée d'Ocean Down, datant de l'époque de Discordant Dreams (2007). Ici, pas de batterie, ni de guitare, seulement la basse, les claviers et une nouvelle fois les deux voix entrelacées de Rob et Kim, particulièrement mises en valeur. Quel plaisir de découvrir cette démo de Fragments, un des meilleurs titres d'Oceans Of Time ! Cette première version remonte à mars 2011, et il est toujours très intéressant de suivre l'évolution d'un morceau jusqu'à sa version finale, surtout quand celui-ci est excellent. En revanche, la première ébauche instrumentale de Contact signée du guitariste Adam Hodgson est bien moins passionnante. On peut la considérée comme le seul point faible de ce disque. Enfin, Oceans EP se termine par la version radio de Flux. Et là, retour à une énergie toute positive !

Titres

01. Suffer The Little Children
02. Ocean Down
03. Fragments
04. Contact
05. Flux

lundi 11 mars 2019

Mantra Vega - Island (2015)

Mantra Vega Island Heather Findlay
Mantra Vega - Island (2015)

Pourquoi écouter ce single ?

Belle surprise que ce nouveau projet inattendu en cette année 2015 ! Heather Findlay, ex-chanteuse de Mostly Autumn, ainsi que le claviériste américain Dave Kerzner de Sound Of Contact se sont associés pour mettre en place un supergroupe dénommé Mantra Vega. Pour cela, ils ont contacté leurs amis les guitaristes Chris Johnson (Mostly Autumn, Halo Blind) et Dave Kilminster (Roger Waters, Steven Wilson), le bassiste Stuart Fletcher (The Seahorses, We Could Be Astronauts), le batteur Alex Cromarty (Mostly Autumn, Riversea). Dans l'attente d'un premier disque en préparation, ils publient ce premier single durant l’été. Tandis que les trois premiers titres (Island, Mountain Spring, Every Corner) se retrouveront plus tard sur l'album, la version radio d'Island demeurera inédite. Si, de prime abord, le duo vocal Heather/Dave peut laisser penser à la collaboration de la chanteuse avec Bryan Josh au sein de Mostly Autumn, côté musique il en est tout autre. La musique de Mantra Vega, bien que d'essence progressive, regarde autant vers le rock atmosphérique, que le New Age ou le psychédélique. Ce premier single est un véritable coup de cœur. La suite n'en sera que meilleure !

Musiciens   

Heather Findlay : chant, percussions
Dave Kerzner : chant, claviers, sound design, percussions, guitare acoustique
Chris Johnson : guitares
Dave Kilminster : guitares
Stuart Fletcher : basse
Alex Cromarty : batterie

Angela Gordon : flûte

Titres

01. Island
02. Mountain Spring
03. Every Corner
04. Island (Radio Edit)

dimanche 10 mars 2019

Hayley Griffiths - Aurora (2018)

Hayley Griffiths Aurora
Hayley Griffiths - Aurora (2018)

Pourquoi écouter ce single ?

Évincée de Karnataka fin 2017, la chanteuse Hayley Griffiths a multiplié les nouvelles aventures l'années suivante. En mai 2018, elle se produit sur scène aux côtés de Touchstone, orphelins de leur chanteuse, dans le cadre de Trinity III, à Londres. Trois mois après, c'est avec Zio, nouveau projet du batteur Jimmy Pallagrosi, qu'elle apparaît lors du Festival Crescendo, dans le sud de la France. Mais l'événement le plus important de cette riche année demeure la sortie de son nouveau single Aurora. Entourée des anciens de Karnataka (Jimmy, Enrico Pinna et Çağri Tozluoğlu) avec lesquels elle formait une vraie bande de potes (qui les a vus ensemble sur scène s'en souvient), elle propose une splendide ballade pop romantique sublimée non seulement par sa voix exquise, mais aussi pas le solo final de guitare exécuté avec brio par un Enrico inspiré. Que de chemin parcouru depuis le dernier album paru sous son nom en 2011, Celtic Rose ! Hayley a énormément appris durant ses six années passées au sein de Karnataka, tant sur le plan professionnel qu'artistique. En moins de dix ans, elle est devenue une des voix féminines les plus en vues de la scène progressive, aussi incontournable qu'Heather Findlay, Olivia Sparnenn-Josh, Christina Booth ou Anne-Marie Helder. Well done! 

Musiciens

Hayley Griffiths : chant

Enrico Pinna : guitares
Jim Clark : guitares   
Çağri Tozluoğlu : claviers
Jean Prat : piano
Josh Bergson : basse
Jordan Brown : basse
Jimmy Pallagrosi : batterie, chœurs

Titres

01. Aurora
02. Aurora (acoustic version)
03. Aurora (solo piano)

vendredi 8 mars 2019

Ayreon - The Theater Equation (2016)

Ayreon The Theater Equation
Ayreon - The Theater Equation (2015)

Pourquoi écouter ce disque ?

Attention, concert événement ! Pour la première fois, un album d'Ayreon a été jouée sur scène dans son intégralité. Ce n'était jamais arrivé auparavant, Arjen Lucassen, son leader, n'étant pas vraiment favorable à ce genre d'exercice. D'ailleurs, il n'apparaîtra que quelques minutes sur scène, lors du final. Observant cette aventure de loin (mais pas trop...), il a néanmoins confié la direction musicale à un de ses fidèles, Joost van den Broek, ancien d'After Forever. Le disque sélectionné n'est autre que l'excellent The Human Equation sorti en 2004, un des meilleurs, si ce n'est le meilleur (le débat reste ouvert) album de sa riche discographie. Quatre représentations exceptionnelles ont été données à Rotterdam en septembre 2014, la dernière a été enregistrée. C'est donc avec plaisir que l'on retrouve la quasi-intégralité du casting d'origine de cet opéra-rock dont James LaBrie (Dream Theater) dans le rôle principal, entouré, entre autre, des voix célestes de Marcela Bovio (Stream Of Passion), Heather Findlay (ex-Mostly Autumn) et Irene Jansen (sœur de Floor Jansen de Nightwish). A ce trio de rêve s'ajoute la sublime Anneke van Giersbergen reprenant le rôle de "Fear". Côté musique, ce projet grandiose mêle à la fois l'excentricité de Queen, la furie des Who ainsi que la mélodie poétique des Doors. Tout un programme à ne manquer sous aucun prétexte !

Acteurs

James LaBrie : Me
Jermain (Wudstik) van der Bogt : Best Friend
Devon Graves : Agony
Heather Findlay : Love
Eric Clayton : Reason
Magnus Ekwall : Pride
Marcela Bovio : Wife
Irene Jansen : Passion
Anneke van Giersbergen : Fear
Mike Mills : Rage/Father
Nienke Verboom : Nurse 1
Katinka van der Harst : Nurse 2
Peter Moltmaker : Doctor
Anita van der Hoeven : Mom

Musiciens

Marcel Coenen : guitares
Freek Gielen : guitares
Erik van Ittersum : claviers
Ruben Wijga : claviers
Johan van Stratum : basse
Ed Warby : batterie
Jeroen Goossens : flûtes, instruments à vent
Maaike Peterse : violoncelle
Ben Mathot : violon

The Epic Rock Choir

Titres

Act I

01. Day One: Vigil
02. Day Two: Isolation
03. Day Three: Pain
04. Day Four : Mystery
05. Day Five: Voices
06. Reprise Pain 1
07. Day Six: Childhood
08. Day Seven: Hope
09. Day Eight: School
10. Reprise Childhood
11. Day Nine: Playground
12. Day Ten: Memories
13. Reprise Pain 2
14. Day Eleven: Love

Act 2

01. Day Twelve: Trauma
02. Day Thirteen: Sign
03. Day Fourteen: Pride
04. Reprise Vigil
05. Day Fifteen: Betrayal
06. Reprise School
07. Day Sixteen: Loser
08. Day Seventeen: Accident?
09. Reprise Pain 3
10. Day Eighteen: Realization
11. Reprise Trauma
12. Day Nineteen: Disclosure
13. Day Twenty: Confrontation
14. Dream Sequencer System Offline

jeudi 7 mars 2019

Alan Simon - Excalibur: The Ladies Of The Lake (2018)

The Ladies Of The Lake
Alan Simon - Excalibur: The Ladies Of The Lake (2018)

Pourquoi écouter ce disque ?

De 1998 à 2017, Alan Simon a proposé pas moins de quatre volumes de son opéra-rock Excalibur basé sur la légende celte du roi Arthur. Pour son vingtième anniversaire, il propose cette compilation réunissant uniquement les voix féminines de sa saga, avec, en plus, deux extraits de Tristan & Yseult (2014), autre spectacle à succès. Ces neuf dames du lac, cousines de Guenièvre et Morgane, se répartissent en deux catégories, les reines et les princesses. Les reines sont au nombre de quatre. Durant leurs longues et riches carrières s'étendant des années soixante à nos jours, elles ont régné sans partage, ou presque, sur les royaumes folk, celtique ou prog de la scène musicale britannique. J'ai nommé les grandes Maddy Prior (Steeleye Span), Jacqui McShee (Pentangle), Moya Brennan (Clannad) et Sonja Kristina (Curved Air). Quant aux princesses, telles des fées, elles se répartissent aux quatre coins du globe, à savoir le Canada (Nikki Matheson), l'Irlande (Karan Casey), la France (Kohann), l'Espagne (Maite Itoiz), et l'Australie (Siobhan Owen). Mention particulière à cette dernière qui enchante littéralement cinq des quinze titres de l'album grâce à ses dons de jeune soprano. Si vous aimez les ambiances celtiques et douces, les voix pures et profondes, ce disque est pour vous. 

Chanteuses

Moya Brennan
Karan Casey
Maite Itoiz
Kohann
Sonja Kristina
Nikki Matheson
Jacqui McShee
Siobhan Owen
Maddy Prior   

Titres

01. The Origins
02. Secret Garden
03. The Girl & The Demon
04. Skye
05. Calling For You
06. The Last Lament Of A Fairy
07. There Is Someone
08. Silver Moon
09. Yseult
10. Sacrifice
11. A Prayer For My Lover
12. Morning Song
13. The Passion
14. Dreaming Again
15. Dun Angus
    

mardi 5 mars 2019

Amiche In Arena (2016)

Amiche In Arena Loredana Berte
Amiche In Arena (2016)

Pourquoi écouter ce disque ?

Enregistré le 19 septembre 2016 aux Arènes de Vérone, Amiche In Arena est le plus grand événement musical italien jamais organisé en faveur de la lutte contre les violences à l'égard des femmes. L'extravagante Loredana Bertè, savant croisement entre Catherine Ringer et Nina Hagen, est à l'origine de ce concert extraordinaire réunissant pas moins de quinze chanteuses. Ainsi, sur un même double-album, sont présentent plusieurs générations d'artistes de la scène pop et rock féminine italienne, allant des doyennes comme Aida Cooper, Fiorella Mannoia, Patty Pravo ou Gianna Nannini qui ont débuté leur carrière dans les années 60-70, aux plus jeunes telles que Noemi, Alessandra Amoroso et Bianca Atzei. En duo ou en trio, elles reprennent avant tout des chansons issues du répertoire riche et varié de Loredana, aux textes empreints de philosophie, réalisme et sarcasme, entre amertume et désillusion. Les hits impérissables Sei Bellissima, Dedicato, In Alto Mare, Folle Città, Il Mare D'Inverno, ou encore Non Sono Una Signora et plus récemment le nostalgique Mi Manchi, Siamo Como Siamo à l'origine chanté en duo avec sa sœur Mia Martini disparue en 1995, et Luna sont de ceux-là. Les tubes de ses copines ne sont pas pour autant oubliés comme La Bambola de Patty Pravo, Luce d'Elisa, les fameux I Maschi et America (hymne à la masturbation) de Gianna Nannini, ainsi que Prima De Partire Per Un Lungo Viaggio d'Irene Grandi. Autre classique interprété ce soir-là par Elisa et Paola Turci, le désormais intemporel Hallelujah signé Leonard Cohen. Cet Amiche In Arena, aux qualités sonores exceptionnelles, c'est de l'énergie à l'état pur ! On en redemande !

Chanteuses

Loredana Bertè : chant
Fiorella Mannoia : chant
Gianna Nannini : chant
Elisa : chant
Alessandra Amoroso : chant
Emma : chant
Patty Pravo : chant
Irene Grandi : chant
Noemi : chant 
Paola Turci : chant
Nina Zilli : chant
Irene Fornaciari : chant
Bianca Atzei : chant
Elodie : chant 
Antonella Lo Coco : chant
Aida Cooper : chant

Musiciens

Roberta Granà : chœurs
Alessandro "Doc" De Crescenzo : guitares
Andrea Morelli : guitares 
Davide Aru : guitares 
Ruggero Brunetti : guitares
Alberto Linari : claviers 
Bruno Zucchetti : claviers
Pierluigi Mingotti : basse
Ivano Zanotti : batterie

Titres

1.01. Il Mare D'Inverno
1.02. America
1.03. Dedicato
1.04. Mi Manchi
1.05. Non Sono Una Signora
1.06. I Maschi
1.07. Sally
1.08. In Viaggio
1.09. Luce
1.10. La Luna Bussò
1.11. La Goccia
1.12. Buongiorno Anche A Te
1.13. Sei Bellissima
1.14. L'Anima Vola
1.15. La Bambola
1.16. Prima Di Partire Per Un Lungo Viaggio
2.01. Così Ti Scrivo
2.02. Folle Città
2.03. Ma Quale Musica Leggera
2.04. Stiamo Come Stiamo
2.05. Luna
2.06. Hallelujah
2.07. Io Di Te Non Ho Paura
2.08. L'Amore Si Odia
2.09. Comunque Andare
2.10. È Andata Così
2.11. Padre Davvero
2.12. Ma Il Cielo È Sempre Più Blu
2.13. Almeno Tu Nell'Universo
2.14. In Alto Mare
2.15. Amici Non Ne Ho
2.16. Quello Che Le Donne Non Dicono

lundi 4 mars 2019

Love Sessions 2 (2005)

Love Sessions 2 Louisa John-Krol
Love Sessions 2 (2005)

Pourquoi écouter ce disque ?

Les Love Sessions ? Une histoire d'amitié entre des artistes d'horizons et de cultures différentes. Après un premier volume paru en 2002, ce second opus tout aussi passionnant réunit le mystique Francesco Banchini de GOR (Italie), la fée australienne Louisa John-Krol et Frédéric Chaplain de Lys (France), authentique magiciens des sons. Ensemble, ils ont créé une musique inédite, parfois improvisée, puisant son influence tant dans le folk méditerranéen que dans les ambiances moyen-orientales, asiatiques, médiévales ou contemporaines. Ce voyage musical teinté de spiritualité nous transporte loin, d'Alexandrie à Naples, voire encore plus loin, à travers des lieux tenus secrets comme la splendide rivière de Lys, ou le monde mystérieux des elfes. Au fil de l'écoute, notre esprit émerveillé s'égare dans cet univers limpide et délicieux, aussi intense que nos précédentes incursions dans les galaxies de Dead Can Dance, Loreena McKennitt ou Amarok.

Musiciens

Francesco Banchini : chant, percussions, guitare, clarinette, flûte
Louisa John-Krol : chant, guitare, mandoline, percussions
Frédéric Chaplain : samples, percussions, claviers

Mandragore : harpe
Agnes Toth : claviers
Hicham Bilali : chant

Titres

01. L’Aveu 
02. Shofar (Inner Mix) 
03. Secrets
04. Quando La Notte Arriverà 
05. La Battaglia Degli Elfi 
06. Alexandria 
07. Émeraude 
08. Lumière A Saint Lumine 
09. The Lily And The Rose 
10. Naïades
11. Rivière De Lys 
12. Sea Nights Of Napoli 
13. Un Souffle D’Or 
14. Dendrophori 
15. L’Ultimo Tramonto 
16. Yahil