Affichage des articles dont le libellé est Caterina Pontrandolfo. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Caterina Pontrandolfo. Afficher tous les articles

jeudi 3 janvier 2019

Corde Oblique - I Maestri Del Colore (2016)

Corde Oblique I Maestri Del Colore
Corde Oblique - I Maestri Del Colore (2016)

Pourquoi écouter ce disque ?

Pour son sixième album, Corde Oblique revient sous la forme d'un véritable groupe. Auparavant, la formation ressemblait davantage à une association de musiciens autour du leader/compositeur/guitariste Riccardo Prencipe. Désormais, Edo Notarloberti (violon), Umberto Lepore (basse, contrebasse), Alessio Sica (batterie) et Annalisa Madonna (chant) apparaissent comme faisant partie intégrante de l'aventure. Et ce n'est pas le seul changement ! I Maestri Del Colore se présente comme un concept album où chaque titre fait référence de manière implicite ou explicite à une couleur. Pour ce faire, Riccardo Prencipe a autant emprunté à la world music qu'au folk, au prog, à la musique médiévale, au néo-classicisme, voire au metal (L'Occhio Bianco). Dans cette optique d'élargir au mieux sa palette musicale, il a introduit toute une série d'instruments nouveaux dans son œuvre. Ainsi, pour la première fois, il a utilisé une guitare électrique. Elle se laisse savourer dès l'instrumental Suono Su Tela qui ouvre le disque et sur lequel on jurerait entendre David Gilmour. Ce n'est pas tout, trompette, flûte tibétaine, oud et daf enrichissent deci delà les morceaux au fil du disque. Et que serait Corde Oblique sans la présence de voix angéliques ? En plus d'Annalisa, on retrouve avec plaisir Catarina Pontrandolfo, présente sur chaque album depuis Respiri (2005), ainsi que la chanteuse bulgare d'Irfan, Denitza Seraphimova qui apporte un souffle en provenance directe des Balkans (I Sassi Di Matera, Blubososforo). Des rivages atlantiques de la Galicie au cœur de la Chine, en passant par l'Italie antique, les bords du Bosphore et les monastères tibétains, Corde Oblique envoie de magnifiques cartes postales de toutes ces régions du monde. A découvrir d'urgence !

Musiciens

Riccardo Prencipe : guitares, luth
Annalisa Madonna : chant
Edo Notarloberti : violon
Umberto Lepore : basse, contrebasse
Alessio Sica : batterie

Caterina Pontrandolfo : chant
Denitza Seraphimova : chant
Luigi Rubino : piano, claviers
Davide Afzal : basse
Alessandro D'Alessandro : accordéon
Michele Maione : percussions
Manuela Albano : violoncelle
Peppe Frana : oud
Walter Maioli : flûtes
Charles Ferri : trompette
Lorenzo Ceriani : violoncelle
Francesco Solombrino : alto
Alberto Maria Ruta : violon
Rossella Bertucci : violon

Titres

01. Suono Su Tela 
02. I Sassi Di Matera 
03. Violet Nolde 
04. Il Cretto Nero
05. Giallo Dolmen
06. Amara Terra Mia 
07. Papavero E Memoria 
08. A Fondo Oro
09. Rosa D'Asia 
10. L'Urlo Rosso 
11. Blu Regale 
12. Blubosforo 
13. L'Occhio Bianco

samedi 10 novembre 2018

Corde Oblique - Per Le Strade Ripetute (2013)

Corde Oblique Per Le Strade Ripetute
Corde Oblique - Per Le Strade Ripetute (2013)

Pourquoi écouter ce disque ?

Cinquième album, cinquième chef-d'œuvre. Fondé dans le courant des années 2000, sur les cendres de Lupercalia, la formation napolitaine Corde Oblique ne cesse de surprendre disque après disque. Rares sont les groupes à maintenir une telle qualité musicale au fil du temps. Et pourtant, entre folk méditerranéen, rock progressif et musique néo-classique, Riccardo Prencipe, l'âme de Corde Oblique, distille cette ambiance poétique si particulière, bercée de mélancolie et de nostalgie. Per Le Strade Ripetute n'échappe pas à cette règle. Si l'absence de claviers, piano compris, peut surprendre à la lecture des crédits, on comprend très vite que l'accent a été mis sur la guitare (acoustique et classique) ainsi que sur les voix uniquement féminines. Cinq chanteuses se succèdent dont Evi Stergiou de Daemonia Nymphe, sur un Heraion mystique aux sonorités païennes en référence au Temple d'Héra de Paestum. D'autres titres ont été inspirés des principaux lieux d'art antique de la Campanie, région autour de Naples. Le plus séduisant est sans aucun doute le Temple de Mercure à Baia, d'une qualité acoustique exceptionnelle. Seul avec sa guitare, Riccardo y a enregistré l'instrumental In The Temple Of Echo, tout en conservant la réverbération naturelle. Averno, Il Viaggio Di Saramago, My Pure Amethyst, Bambina D'Oro, ou encore Le Fontane Di Caserta sont autant d'invitations au voyage mêlant contemplation et évasion. Un conseil, ne passez pas à côté de ce disque, ni de cet artiste capital. 

Musiciens

Riccardo Prencipe : guitares, chœurs

Floriana Cangiano : chant
Caterina Pontrandolfo : chant
Annalisa Madonna : chant
Lisa Starnini : chant
Evi Stergiou : chant
Edo Notarloberti : violon, violoncelle
Umberto Lepore : basse, contrebasse
Alessio Sica : batterie
Francesco Manna : percussions
Manuela Albano : violoncelle
Salvio Vassallo : batterie
Spyros Stergiou : récitation, percussions

Titres

01. Averno
02. Il Viaggio Di Saramago
03. My Pure Amethyst
04. In The Temple Of Echo
05. Bambina D'Oro
06. Heraion
07. Due Melodie
08. Le Fontane Di Caserta
09. Requiem For A Dream
10. Ali Bianche
11. Uroboro

samedi 18 août 2018

Corde Oblique - A Hail Of Bitter Almonds (2011)

Corde Oblique A Hail Of Bitter Almonds
Corde Oblique - A Hail Of Bitter Almonds (2011)

Pourquoi écouter ce disque ?

"NO SAMPLERS, NO SYNTHS, NO KEYBOARDS"... le ton est donné ! A Hail Of Bitter Almonds est le quatrième album du maître du folk méditerranéen, à savoir Riccardo Prencipe mieux connu sous le nom du collectif Corde Oblique. Comme indiqué, l'axe choisi est la musique acoustique, sophistiquée, celle jouée par les hommes et les femmes, sans l'intermédiaire de machines. On ne peut que saluer ce choix tant cette musique nous transporte vers des ailleurs où règnent romantisme et mélancolie. Lui qui joue de la guitare acoustique et classique s'est à nouveau entouré de voix toutes aussi magnifiques les unes que les autres : Caterina Pontrandolfo présente depuis Repiri (2005), Floriana Cangiano, Claudia Sorvillo, Annalisa Madonna, la petite nouvelle, ainsi que Sergio Panarella, chanteur d'Ashram et seule voix masculine du projet. Les autres membres de la formation néo-classique napolitaine sont également de la partie : Alfredo Notarloberti (violon) et Luigi Rubino (piano). Spyros Giasafakis de Daemonia Nymphe est venu prêter sa voix sur un Crypta Neapolitina aux sonorités païennes, tandis que l'ex-Anathema et actuel Ion, Duncan Patterson, a joué de la mandoline irlandaise sur le titre suivant, l'intense Gioia De Vivere. Together Alone, Arpe Di Vento, La Madre Che Non C'è, Su Un Dipinto Di Giovanni Bellini, ou encore la reprise de Radiohead Jigsaw Falling Into Place sont autant de moments de grâce dont on souhaiterait qu'ils ne finissent jamais...

Musiciens

Riccardo Prencipe : guitares

Caterina Pontrandolfo : chant 
Floriana Cangiano : chant
Claudia Sorvillo : chant
Annalisa Madonna : chant
Sergio Panarella : chant, piano
Alfredo Notarloberti : violon
Luigi Rubino : piano
Alessio Sica : batterie
Umberto Lepore : basse, contrebasse
Francesco Manna : percussions
Franco Perreca : clarinette, flûte

Walter Maioli : cithare, flûte de Pan, tympanon
Luce Maioli : cithare, flûte de Pan, tympanon
Duncan Patterson : mandoline irlandaise
Donatello Pisanello : accordéon diatonique
Spyros Giasafakis : voix

Titres

01. A Hail Of Bitter Almonds
02. Together Alone
03. Arpe Di Vento
04. Paestum
05. La Madre Che Non C'è
06. Slide
07. Le Pietre Di Napoli
08. Jigsaw Falling Into Place
09. Crypta Neapolitana
10. Gioia Di Vivere
11. Red Little Wine
12. The Man Of Wood
13. Le Piccole Cose
14. Pietra Bianca
15. Su Un Dipinto Di Giovanni Bellini

samedi 12 mai 2018

Corde Oblique - The Stones Of Naples (2009)

Corde Oblique The Stones Of Naples
Corde Oblique - The Stones Of Naples (2009)

Pourquoi écouter ce disque ?

The Stones Of Naples est une merveille. Pour ce troisième album signé sous le nom de Corde Oblique, Riccardo Prencipe s'est entouré de six voix féminines divines : Caterina Pontrandolfo déjà présente sur Respiri et Volontà D'Arte, Floriana Cangiano, Claudia Sorvillo sublime sur la reprise du Flying d'Anathema, Monica Pinto de Spakka Neapolis 55, Géraldine Le Cocq de Mediavolo, et Alessandra Santovito d'Hexperos. Jamais un album de l'artiste n'avait compté autant de chanteuses. Subtil arrangeur, Riccardo a su trouver le juste équilibre permettant à ce que chacune soit suffisamment mise en valeur. Huit autres musiciens, dont le violoniste Alfredo Notarloberti et le pianiste Luigi Rubino, tous deux d'Ashram, sont venus apporter leur pierre à l'édifice. Sans être réellement un concept album, les douze titres de The Stones Of Naples mettent à l'honneur cette ville du sud de l'Italie ainsi que son environnement proche comme le Vésuve ou le Castello di Avella. Le livret de vingt-quatre pages accompagnant le CD comporte d'ailleurs des photos de la région, toutes aussi énigmatiques les unes que les autres. A l'instar de la musique proposée, elles dégagent une atmosphère intense, faite de mélancolie et de nostalgie. Venti Di Sale, Like An Ancient Black & White Movie ou encore Barrio Gotico sont autant de ballades à la fois romantiques et ensoleillées, typiques de ce folk méditerranéen que propose Riccardo Prencipe album après album.

Musiciens

Riccardo Prencipe : guitares, luth

Caterina Pontrandolfo : chant
Floriana Cangiano : chant
Claudia Sorvillo : chant
Monica Pinto : chant
Géraldine Le Cocq : chant
Alessandra Santovito : chant
Alfredo Notarloberti : violon
Luigi Rubino : piano, claviers
Franco Perreca : clarinette
Alessio Sica : batterie
Francesco Paolo Manna : percussions
Michele Maione : percussions
Umberto Lepore : basse
Francesco Forgione : contrebasse

Titres

01. La Quinta Ricerca 
02. Venti Di Sale
03. Flower Bud 
04. Flying
05. Like An Ancient Black & White Movie 
06. La Città Dagli Occhi Neri 
07. Nostalgica Avanguardia
08. The Quality Of Silence 
09. Barrio Gotico
10. Dal Castello Di Avella
11. La Gente Che Resta
12. Piscina Mirabilis

jeudi 19 octobre 2017

Corde Oblique - Volontà D'Arte (2007)

Corde Oblique Volonta D'Arte
Corde Oblique - Volontà D'Arte (2007)

Pourquoi écouter ce disque ?

Un album de Corde Oblique est toujours un délice. Volontà D'Arte n'échappe pas à la règle, bien au contraire. Riccardo Prencipe, l'âme de Corde Oblique, a réuni une nouvelle fois autour de lui tout un panel de musiciens talentueux, dont Alessio Sica, batteur d'Argine, Simone Salvatori de Spiritual Front et les trois membres d'Ashram. On retrouve donc Sergio Panarella au chant sur My Harbour, Alfredo Notarloberti au violon et Luigi Rubino aux claviers et piano. Mais, le plus intéressant, c'est la présence de quatre voix féminines toutes aussi belles les unes que les autres. Déjà présentes sur Respiri, Caterina Pontrandolfo et Catarina Raposo de Dwelling sont de retour. Caterina Pontrandolfo illumine littéralement Cantastorie, Amphitheatrum Puteolanum et Kunswollen, trois titres magiques. Quant à Catarina Raposo, elle interprète en portugais un Olhos Cinzentos romantique à souhait. La soprano Claudia Florio, ex-Lupercalia, apparaît comme une grande prêtresse de la Rome antique sur le mystérieux Cuma. Enfin, dernière arrivée dans l'univers de Riccardo Prencipe, Floriana Cangiano donne vie à un Casa Hirta baigné de nostalgie. Avec ce deuxième album, Riccardo Prencipe affine son folk méditerranéen élégant qui puise son inspiration tant dans le romantisme que dans la musique médiévale ou antique. Il n'oublie pas non plus la musique contemporaine. Sa reprise osée de Kaiowas du groupe de metal Sepultura, faite de violons et percussions, en est la démonstration.

Musiciens

Riccardo Prencipe : guitares, luth

Caterina Pontrandolfo : chant
Floriana Cangiono : chant
Claudia Florio : chant
Catarina Raposi : chant
Simone Salvatori : chant
Sergio Panarella : chant
Alfredo Notarloberti : violon
Luigi Rubino : claviers, piano
Eugenio Catone : piano
Franco Perreca : clarinette
Francesco Paolo Manna : percussions
Andrea Sosto : basse
Alessio Sica : batterie

Titres

01. Cantastorie
02. Amphitheatrum Puteolanum
03. Casa Hirta
04. Before Utrecht
05. Atheistic Woman
06. Kaiowas
07. My Harbour
08. Kunstwollen
09. Pannegio
10. Cuma
11. La Pioggia Sui Tasti
12. Olhos Cinzentos
13. Piazza Armerina

lundi 13 mars 2017

Corde Oblique - Respiri (2005)

Corde Oblique Respiri
Corde Oblique - Respiri (2005)
Après deux albums, Soehrimnir et Florilegium, Lupercalia devient Corde Oblique sous l'impulsion de son leader et fondateur Riccardo Prencipe. Il s'agit là d'une évolution et non d'une rupture puisque le concept en est peu éloigné. Riccardo demeure le principal compositeur et continue à nous enchanter avec son jeu de guitare fin et subtil. Le violon, omniprésent, est joué par le talentueux Alfredo Notarloberti d'Ashram.

Ce qui change, c'est la multiplication des voix. Le chant n'est plus assuré par une seule et unique chanteuse, mais par quatre interprètes dont un homme. Actrice et chanteuse, Caterina Pontrandolfo pose sa voix sur onze des quinze titres de Respiri. Présente sur tous les albums suivants, elle occupe une place centrale dans le projet Corde Oblique. L'expressivité de son art apporte l'excellence à chacune des compositions. Catarina Raposo est membre du groupe portugais Dwelling. Elle amène avec elle la mélancolie propre à son pays sur les splendides Waves et Winds Of Fortune chanté dans sa langue natale. Les autres langues du disques sont l'italien et l'anglais. C'est dans cet idiome qu'Alessandra Sandovito, chanteuse soprano d'Hexperos et de Gothica, interprète avec toute la douceur qui lui est due le magnifique Orme que l'on croirait sorti de la bande originale de Twin Peaks. Julee Cruise n'est pas bien loin... La partie masculine est assurée par Corrado Videtta d'Argine, formation napolitaine comprenant notamment en son sein Alfredo Notarloberti. Ensemble, ils exécutent, accompagnés de Riccardo à la guitare classique, un Eventi aux sonorités très latines.

Autre nouveauté, la participation de musiciens non titulaires. Ainsi, Riccardo a fait appel aux pianistes Luigi Rubino d'Ashram et Francesco Villani. De formation jazz, ce dernier est seul aux manettes sur le court Fantasia Sui Tasti Bianchi haut en couleurs. Ascesi, librement inspiré de la ville d'Assise, voit le chant de Caterina secondé par la clarinette rieuse et malicieuse de Franco Perreca.

La musique romantique, poétique et d'une grande pureté de Corde Oblique forme un joyau s'adressant directement au cœur. Concepteur d'un folk éthéré aux couleurs méditerranéennes, Riccardo Prencipe entre dans la catégorie des artistes authentiques possédant le don si rare de manier avec adresse les émotions de l'âme humaine tel un magicien. Respiri en est le résultat, le premier d'une longue série.


Musiciens


Riccardo Prencipe : guitares classiques et acoustiques, claviers, percussions

Caterina Pondrandolfo : chant
Catarina Raposo : chant
Alessandra Santovito : chant
Corrado Videtta : chant
Alfredo Notarloberti : violon
Luigi Rubino : piano
Francesco Villani : piano
Franco Perreca : clarinette

Titres


01. Intro (Cpatatio Benevolaentiae)
02. My Promise
03. Eventi
04. Waves
05. ... Di Parigi
06. ... Di Parigi
07. Ascesi
08. Orme
09. Fantasia Sui Tasti Bianchi
10. A Guitar Sounded Like A Lute
11. A Guitar Sounded Like A Lute
12. Dentro
13. Le Onde
14. Progressive
15. Winds Of Fortune