Affichage des articles dont le libellé est MILLENIUM. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est MILLENIUM. Afficher tous les articles

jeudi 12 juillet 2018

Millenium - Interdead (2005)

Millenium Interdead 2008
Millenium - Interdead (2005)

Pourquoi écouter ce disque ?

Avec Interdead, la formation polonaise de rock néo-progressif Millenium présente le deuxième volet de sa trilogie consacrée aux frères Sunders. Après Daniel, le "héros" partagé entre le bien et le mal dans Vocanda, c'est Adrian qui se trouve au centre de  cette histoire. Passionné d'internet et des mondes virtuels qu'il pense dominer, il va progressivement sombrer dans la folie, refusant de revenir dans une réalité où il n'est rien. Afin de narrer au mieux cette dystopie, Ryszard Kramarski a réuni autour de lui ce qui deviendra la formation "classique" de Millenium : Łukasz Gall qui n'a jamais aussi bien chanté et incarne à la perfection son personnage, le guitariste Piotr Płonka, de retour après trois ans d'absence, fait preuve d'une témérité à faire pâlir Steve Rothery, Krzysztof Wyrwa impressionne avec son Chapman stick, à l'instar d'un Nick Beggs, et Tomasz Paśko, toujours aussi impérial derrière ses fûts. Kramarski, le maître des claviers, a composé des mélodies accrocheuses, faisant mouche dès la première écoute : Insomnia, Light, Demon ou bien le puissant Madman deviendront des classiques sur scène. A noter la présence d'Aretha Chmiel au saxophone alto et surtout de Sabina Godula de Loonypark aux chœurs. Dévoilant une partie de son talent vocal sur Lady, son aventure avec Millenium ne fait commencer... A la croisée du Pink Floyd époque Waters et du Marillion de l'ère Fish, nos amis polonais frappent fort avec cet Interdead excitant d'un bout à l'autre. A privilégier la réédition de 2008 comprenant quatre titres remixés et parue avec un visuel bien plus attrayant que la pochette initiale (voir ci-dessous).

Musiciens

Łukasz Gall : chant
Ryszard Kramarski : claviers
Piotr Płonka : guitares
Krzysztof Wyrwa : basse, stick
Tomasz Paśko : batterie

Aretha Chmiel : saxophone
Sabina Godula : chant

Titres

01. Insomnia
02. Gambler
03. Veedeeo
04. Light
05. Destiny
06. Lady
07. Demon
08. Canto
09. Madman
10. Burning Part I
11. Burning Part II

Bonus 2008
12. Demon - radio mix
13. Insomnia - alternative mix
14. Burning - alternative mix
15. Demon Part I - separate version

Millenium Interdead
Millenium - Interdead (2005)

mercredi 4 avril 2018

Millenium - Deja Vu (2004)

Millenium Deja Vu
Millenium - Deja Vu (2004)

Pourquoi écouter ce disque ?

D'abord, pourquoi un tel titre ? En 2002, Ryszard Kramarski, claviériste et leader de Millenium, réalise un rêve d'enfance, celui d'ouvrir son propre studio de musique. Lynx Music est ainsi né. Plutôt que de se lancer dans l'écriture d'un tout nouvel album, il préfère faire du neuf avec du vieux en réadaptant certaines chansons du tout premier disque du groupe ainsi que de son ancienne formation, Framauro. Toujours dans l'optique de conquérir un nouveau public au-delà des frontières polonaises, les anciennes paroles sont toutes adaptées en anglais. Autre évolution, les départs successifs du bassiste Piotr Mazurkiewicz et du guitariste Piotr Płlonka (qui reviendra dès l'album suivant). Ils sont remplacés respectivement par Krzystof Wyrwa, toujours présent aujourd'hui, et Przemek Druźkowski au son plus rock. Première production de Lynx Music, Deja Vu voit le jour en 2004. Si l'ambiance générale est assez sombre avec quelques pointes d'humour noir, Kramarski reconnaît que sa première source d'inspiration a été Up de Peter Gabriel. Son seul regret est d'avoir confié une partie du mixage au batteur Tomasz Paśko qui a, selon lui, trop mis en avant les sons de percussions. Toutefois, le résultat final est plus que respectable. Le chant de Łukasz Gall ne cesse de progresser et de s'affirmer. Il fait partie de mes chanteurs préférés de la scène progressive aux côtés de Damian Wilson, Marc Atkinson et Marco Glühmann de Sylvan. Bien que The Silent Hill, Drunken Angels et Ultraviolet tirent largement leur épingle du jeu, les autres titres valent tout autant d'être découverts.

Musiciens

Łukasz Gall : chant
Ryszard Kramarski : claviers
Przemek Druźkowski : guitares
Krzysztof Wyrwa : basse, stick
Tomasz Paśko : batterie

Titres

01. The Silent Hill
02. The Cynical Crusade
03. Drunken Angels
04. Greasy Mud Part 1 & 2
05. Ultraviolet
06. Deja Vu
07. Fumbled
08. Tears Of Yesterday

Bonus édition 2008
09. Where's My Way?
10. Plastic World
11. Ecosong 2004 (dance mix)
12. The Silent Hill (radio edit)

mardi 28 novembre 2017

Millenium - Reincarnations (2002)

Millenium Reincarnations
Millenium - Reincarnations (2002)

Pourquoi écouter ce disque ?

Sorti une première fois en 2002, Ryszard Kramarski, leader de Millenium, a réédité Reincarnations en 2010 sur son label Lynx Music. En tant que perfectionniste, il lui a apporté quelques modifications, notamment dans l'ordre des titres. Mais ce n'est pas tout, Hundred Of Falling Rivers a subi un lifting mettant en valeur le chant particulièrement mélodieux de Łukasz Gall. Et plus fort encore, la longue suite justement nommée The Casino Of Love - Suite, d'une durée de quinze minutes, a été partagée en trois titres distincts : Eternal Tale (splendide), The Casino Of Love et My Life Domino qui se termine par quelques strophes chantées en polonais, alors que l'anglais domine sur le reste du disque. Afin de comparer, la suite d'origine a toutefois été laissée comme bonus en plage douze. Millenium pratique un rock progressif très classieux, très fluide, dans la continuité des Pink Floyd et Marillion. Sur le court instrumental Reincarnation part I, le guitariste virtuose Piotr Płonka s'inscrit dans la continuité de ses maîtres David Gilmour et Steve Rothery, tout comme sur le splendide Light A Cigar, devenu un classique sur scène. The King Of Broken Glass demeure un autre moment fort grâce à l'émotion suscitée des seuls piano et voix. Construit autour des douze théories de la réincarnation, cet album s'écoute avec un réel plaisir, même si on peut regretter certaines faiblesses comme un Gold Is In Your Mind irritant, lorgnant trop du côté de U2, ou He's Hearing Me qui ressemble à un démo inachevée de A-ha. 

Musiciens

Łukasz Gall : chant
Piotr Płonka : guitares
Ryszard Kramarski : claviers
Piotr Mazurkiewicz : basse
Tomasz Paśko : batterie

Titres

01. Light Your Cigar
02. Reincarnation part II & III
03. Eternal Tale
04. Higher Than Me
05. Hundreds Of Falling Rivers
06. The Casino Of Love
07. Reincarnation part I
08. Gold Is In Your Mind
09. He's Hearing Me
10. The King Of Broken Glass
11. My Life Domino

Bonus
12. The Casino Of Love - Suite

mardi 24 octobre 2017

Millenium - Vocanda (2000)

Millenium Vocanda
Millenium - Vocanda (2000)

Pourquoi écouter ce disque ?

Vocanda est généralement considéré comme le premier vrai album de Millenium, malgré un premier essai en demi-teinte en 1999 (album éponyme Millenium). Un groupe solide s'est constitué autour du claviériste Ryszard Kramarski qui en demeure l'âme. Le guitariste virtuose Piotr Płonka fait son entrée et le chant en polonais est définitivement abandonné au profit de l'anglais. Vocanda est présenté comme le premier volet d'une trilogie centrée sur trois frères, les Sunders. Ici, c'est l'aîné Daniel qui est à l'honneur. Et ce personnage a tous les attributs d'un antihéros. Il est arrogant, égoïste, ne pense qu'à l'argent, aux femmes et aux gros bolides. Ce qui le sauve, c'est sa passion pour le rock. Un soir, il perd le contrôle de son véhicule et sa vie bascule. Daniel se retrouve entre deux mondes, le vrai, celui de l'hôpital, et un autre imaginaire, sorte de purgatoire où il devra justifier de sa vie. Si ce scénario n'est pas sans rappeler celui de The Human Equation d'Ayreon (2004), la source d'inspiration première est indéniablement le Pink Floyd de l'époque Waters. Clin d'œil appuyé, l'accident survient alors que Daniel écoute à fond dans sa grosse cylindrée Money. Chœurs féminins, saxophone, guitares flamboyantes "gilmouriennes", claviers aériens "wrightiens", tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce Vocanda un excellent album et de Millenium de dignes héritiers. 

Musiciens

Łukasz Gall : chant
Piot Płonka : guitares
Ryszard Kramarski : claviers
Piotr Mazurkiewicz : basse
Tomasz Paśko : batterie

Edyta Struszewska : chœurs
Magda Mitoń : chœurs
Arkadiusz Kaliński : saxophone
Bogdan Kołodziej : guitare

Titres

01. Back To Myself Part II
02. It Could Have Happened To You
03. I Am
04. Visit In Hell
05. Waltz Vocanda
06. For The Price Of Her Sad Days
07. Lady Cash Cash
08. I Would Like To Say Something
09. The Purgatory Stop
10. The Circles Of Life
11. Back To Myself Part I

vendredi 11 août 2017

Millenium - Millenium (1999)

Millenium polish band
Millenium - Millenium (1999)
Framauro n'est plus. Vive Millenium... ou presque... En 1999, Ryszard Kramarski et Tomasz Pabian envisagent de donner une suite à Etermedia, le premier album de Framauro. Souhaitant professionnaliser le groupe, ils décident d'abandonner la boîte à rythme au profit d'un vrai batteur. Ils recrutent alors Tomasz Paśko, membre d'Inside Out (groupe de rock progressif local, sans aucun lien avec le célèbre label musical allemand spécialisé dans les musiques progressives). Ils choisissent également de changer de chanteur. Leur choix se porte sur Lukasz Galęziowski, vieille connaissance du nouveau batteur. Par la suite, il prendra comme nom de scène Lukasz Gall. Il ne manque plus que le bassiste. Ce sera Piotr Mazurkiewicz, lui aussi un ancien d'Inside Out. 
  
Durant les sessions d'enregistrement, il devient évident qu'un nouveau groupe est en train de naître. Ryszard abandonne finalement le nom de Framauro au profit de Millenium. Millenium comme le nouveau millénaire qui s'annonce. Mais cette nouvelle appellation n'est pas non plus sans évoquer les légendaires Marillion, source d'inspiration assumée par Ryszard et ses musiciens. L'album au titre éponyme sort en octobre 1999. Mais, avec le recul, est-ce vraiment un album de Millenium ?

En fait, ce disque est plutôt à considérer comme un album de transition entre Framauro et ce que deviendra Millenium. Le chant de Lukasz, encore mal assuré, est exclusivement en polonais. Dès l'album suivant, l'anglais sera adopté. Ryszard lui-même considère l'album Millenium comme une parenthèse ou, plus précisément, un numéro 0 (le numéro 1 étant Vocanda). 

Pourtant, les principales bases du futur Millenium sont bien posées, que ce soient les envolées synthétiques de Ryszard, les soli de guitare gilmouriens, la présence du saxophone sur deux titres (Był Sobie Kraj!, Ona I On) ou les splendides chœurs féminins évoquant notamment la performance de Tessa Niles sur le mythique Clutching At Straws de Marillion à l'intérieur de Święte Małpy. Pas entièrement satisfait de ce premier opus, Ryszard remodèlera chaque titre sous une nouvelle forme pour Deja Vu en 2004. Ainsi, on retrouvera un peu de Betonowy Świat dans Fumbled, de Karty Prawdy dans The Silent Hill et ainsi de suite.

Alors, indispensable ce Millenium ? Pour être honnête, non. La suite discographique sera bien plus passionnante. Il apporte avant tout un éclairage sur la carrière de cet excellent groupe. Et il permet aussi de découvrir la langue polonaise sous un autre angle, de se familiariser avec elle et sa mélodie. C'est peut-être peu... mais ce peu, c'est déjà beaucoup.

Musiciens


Lukasz Galęziowski : chant
Tomasz Pabian : guitares
Ryszard Kramarski : claviers, guitares
Piotr Mazurkiewicz : basse
Tomasz Paśko : batterie, percussions

Edyta Struszewska : chœurs
Magda Mitoń : chœurs
Mariusz Augustyn : guitare classique
Bogdan Kolodziej : guitares
Magda Książek : violon
Agnieszka Wilkoń : saxophone
Arkadiusz Kaliński : flûte

Titres


01. Betonowy Świat
02. Ekopieśń
03. Baśniowe Alternatywy
04. Chaos
05. Był Sobie Kraj!
06. Święte Małpy
07. Fatamorgana
08. Karty Prawdy
09. Ona I On

mercredi 25 janvier 2017

Framauro - Etermedia (1998)

Framauro Etermedia
Framauro - Etermedia (1998)
La Pologne, l'autre pays du rock progressif. Durant les années 90, une profusion de nouvelles formations sont apparues, toutes aussi inventives les unes que les autres. Quidam, Abraxas, Collage ou encore Framauro sont de celles-ci. 

Fondé en 1996 par le multi-instrumentiste Ryszard Kramarski (guitare, claviers, basse, programmation, chant) et ses deux cousins, le guitariste Tomasz Pabian et Stach Kramarski au chant, Framauro élabore d'abord ses première maquettes en amateur. En 1998, il publie Etermedia, son premier et unique album.

Le symphonisme des claviers, les envolées flamboyantes des guitares et le chant original en polonais n'en sont pas les seuls atouts. Etermedia s'inscrit dans la préhistoire de Millenium, un des meilleurs groupes de la scène progressive polonaise de ces vingt dernières années, dont Ryszard est aussi à l'origine. Les graines semées dans les chansons d'Etermedia se transformeront en splendides compositions sur les albums suivants de Millenium. Ainsi, Cykl est l'ancêtre de Back To Myself Part I de Vocanda (2000) et Nakarmieni Masmediami pose les bases du futur Drunken Angels du bien nommé Deja Vu (2004).   

Déjà sensible aux chœurs féminins harmonieux, Ryszard jette ici les bases de ce que sera Millenium, entité continuellement en renouvellement disques après disques. Cet Etermedia n'est qu'un avant-goût à conseiller aux archéologues de Millenium. La suite à venir n'en sera que meilleure.

Musiciens


Ryszard Kramarski : guitare, claviers, basse, programmation, chant
Stach Kramarski : chant
Tomasz Pabian : guitares, programmation

Anita Podkowa-Branka : chœurs
Malgorzata Wojcik : chœurs

Titres


01. Astronomus F.M.
02. Poznać Siebie
03. Baśniowe Alternatywy Cz. II
04. Nakarmieni Masmediami
05. Etna
06. Zatrzymać Czas
07. TV Show
08. Prasowe Papugi
09. Enter
10. Cykl