jeudi 25 avril 2019

Víctor Estrada - International Space Music (2014)

Victor Estrada International Space Music
Víctor Estrada - International Space Music (2014)

Pourquoi écouter ce disque ?

"Un être humain doit accepter les conseils donnés par les êtres artificiels (Sauf lorsque ces ordres violent la première loi)". Cette phrase, en français dans le texte, est extraite du troisième album solo de l'artiste espagnol Víctor Estrada. A travers cet International Space Music, il a souhaité rendre un hommage appuyé aux œuvres de l'esprit relatives à la science-fiction (littérature, philosophie, bande dessinée, cinéma, musique, jeux vidéo...). Si on retrouve (avec le plus grand des plaisirs) ses anciens camarades d'Amarok comme Robert Santamaría, Manel Pérez Mayol, Pau Zañartu, Kerstin Kokocinski ou Lidia Cerón, éblouissante sur la dernière partie de l'ambitieuse suite International Space Station, la musique présentée ici est très éloignée de ce que jouait Victor avec le groupe. Elle s'inscrit dans le sillage du krautrock des années 70 par son aspect expérimental et futuriste. Ce courant musical précurseur, né en Allemagne, avait pour chefs de fil Tangerine Dream et Kraftwerk. Joué par Víctor, le thérémine et ses sons étranges apportent une indéniable touche avant-gardiste. Inventé en 1920, il est considéré comme un des plus anciens instruments de musique électronique. Sa particularité est de produire de la musique sans être touché. Souvent utilisé dans les bandes-son des films fantastiques (mais aussi des séries policières comme l'Inspecteur Barnaby), il s'allie à merveille à la thématique générale du disque qui aborde des sujets d'actualité brûlants parmi lesquels l'intelligence artificielle, la place de l'homme dans l'univers ou le transhumanisme ("Vie électrique / Dans un corps parfait / La vie parfaite / Dans un corps électrique"). 

Musiciens

Víctor Estrada : thérémine, basse, guitare, claviers, voix

Robert Santamaría : percussions, guitare acoustique, claviers
Elisenda Feliu Samuel-Lajeunesse : chant, voix
Lidia Cerón : chant, voix
Mark Nicholas Toner : chant, voix
Tania Ablameika : voix
Zhongrong Hu : voix
Adela Milán : chœur
Xavier Cardona : chœur
Pau Zañartu : batterie
Mar Álvarez : percussions
Sebastià Pi : claqué
Santi Gonzálbez : trompette
Manel Pérez Mayol : flûte
Kerstin Kokocinski : hautbois

Titres

01. Profetas I
02. Galaxian 2013
03. International Space Station I
04. International Space Station II
05. International Space Station III
06. International Space Station IV
07. International Space Station V
08. Hubble
09. Profetas II
10. La Vie Électrique
11. Electronic Genesis
12 - Electronic Requiem
13 - Guido Fantoccini


Aucun commentaire:

Publier un commentaire