dimanche 2 mai 2021

Single Celled Organism - Percipio Ergo Sum (2021)

Single Celled Organism Percipio Ergo Sum (2021)
Single Celled Organism - Percipio Ergo Sum (2021)

Pourquoi écouter ce disque ?

Projet solitaire du multi-instrumentiste, chanteur, auteur, compositeur, arrangeur et producteur allemand Jens Lueck, Single Celled Organism revient avec un deuxième opus. Sorti en 2017, le premier volet Splinter In The Eye racontait l'histoire de cette expérience scientifique au cours de laquelle une jeune fille avait été gardée enfermée dans un laboratoire depuis sa naissance, avec, comme seul lien avec l'extérieur, une cinquantaine d'écrans de télévision lui diffusant toute sorte de programmes. Percipio Ergo Sum reprend là où on avait laissé nos deux protagonistes principaux, cette héroïne malgré elle ainsi que le docteur supervisant l'opération. Le monde a été ravagé par un virus où seule 5% de la population a survécu. Libérée de sa prison, elle s'aventure dans ce nouveau monde, tandis que lui, se retrouve déchu. L'évolution de ces deux personnages au sein de cette dystopie pose les bases d'une réflexion philosophique sur la place de l'homme sur la planète, son rapport à l'environnement, mais aussi l'évolution de nos sociétés à travers toutes ces nouvelles technologies et aussi ce que l'on appelle "intelligence artificielle". Ambitieux, le projet l'est aussi dans sa musique. Si le premier album m'évoquait l'univers d'Ayreon, celui-ci se singularise pour le meilleur. On retrouve quelques accents floydiens, notamment dans le chant de Jens qui a réalisé un bon qualitatif prodigieux. A ma connaissance, il n'est pas chanteur à la base, mais là, il s'affirme par la profondeur de sa voix (écoutez le sublime I'd Like To See), prenant des intonations à la fois de Roger Waters, Steve Hogarth, Matt Bellamy ou Thom Yorke. Sa compagne Isgaard interprète une nouvelle fois la jeune héroïne. Chacune de ses prestations se veut céleste, en particulier son duo avec Jens sur Save Me From Dreaming, ou Humble. En plus du guitariste Ingo Salzmann déjà présent sur Splinter In The Eye et certains albums d'Isgaard, deux autres guitaristes sont venus l'épauler : Johnny Beck et Jürgen Osuchowski pour les parties acoustiques. Cordes et flûte de Volker Kuinke, complice de Jens au sein de Syrinx Call, apportent une certaine douceur à une musique épique toujours en mouvement. Longtemps resté dans l'ombre de Sylvan ou d'Isgaard, Jens acquiert ici, sous le feu des projecteurs, une stature d'artiste à part entière, amplement méritée. 

Musiciens

Jens Lueck : chant, batterie, percussions, claviers, guitares, basse, programmation
Isgaard Marke : chant
Ingo Salzmann : guitares
Johnny Beck : guitares
Jürgen Osuchowski : guitare acoustique
Katja Flintsch : violon, alto
Olek Bakki : violoncelle
Volker Kuinke : flûte
Kai Ritter : voix

Titres

01. She's Awake 
02. The Final Door 
03. I'd Like To See 
04. Ride On A Ray 
05. Doubts
06. Save Me From Freaming 
07. I'm Not Human
08. Hey You 
09. Humble
10. Entanglement Runs Off 
11. Inhale The Dark 

Vidéos

trailer : lien vidéo ici

trailer (version longue) : lien vidéo ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire